La carte n'est pas le territoire

J'ai regroupé 2 articles du web très intéressant sur un concept de PNL.

Liens vers les articles :

lamagieduchangement.wordpress.com
lecoachenligne.com/category/la-carte-n-est-pas-le-territoire


“la carte n’est pas le territoire” ?

 

Cette expression est un des présupposés de la PNL (Psycho Neuro Linguistique) et une phrase empruntée au fondateur de la « sémantique générale » Alfred Korzybski, mathématicien polonais. Ce dernier nous apporte des éclairages profonds sur notre propre fonctionnement en tant qu'être humain et certains pièges à éviter.

Nous emmagasinons les informations de notre environnement, des événements, des gens, selon notre propre système de représentation, notre "carte du monde".

 

Notre réalité (ce que l'on croit comme vrai, notre monde) n'est rien d'autre qu'une représentation intérieure de la réalité extérieure du monde dans lequel on vit.

 

La représentation interne que nous avons d’un événement extérieur est donc différente de l’événement proprement dit.

 

La perception du monde ... "le territoire" – passe par l’intermédiaire de nos cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût. On prend ces stimuli externes pour s’en faire une représentation interne dans notre cerveau ... "la carte".

 

Nos sens nous bombardent de plus de stimuli que ce que notre conscient peut retenir. Nos filtres travaillent pour retenir ce qui est essentiel pour nous, au moment où ça se passe. Sans ce filtrage, nous serions débordés par le "trop plein" d'informations. E

 

n plus du filtre de nos 5 sens, la réalité passe également par le filtre de nos valeurs, nos croyances, nos souvenirs, notre culture, notre éducation, etc.

 

Notre vision du monde, notre carte, ce que nous considérons comme NOTRE réalité est donc le résultat de notre machine à filtre (les 5 sens, les valeurs, les croyances, l'éducation, la culture ...).

 

Et nous avons tous notre propre machine !

 

Voici un petit schéma pour illustrer ce propos:

Pour Korsysbsky, la plupart des difficultés dans les relations humaines viennent du fait que les gens confondent la carte et le territoire.

 

Nous avons tendance à croire que tous les gens que nous côtoyons utilisent la même machine que nous, donc comprennent la réalité de la même façon que nous.

 

Korsysbsky va plus loin. Selon lui, cette notion de carte différente du territoire s’applique également aux mots avec les choses qu’ils désignent.

 

En PNL, nous disons que chaque personne possède sa propre carte du monde et que c’est à partir de cette carte du monde qu’elle prend ses décisions, son vocabulaire et ses comportements.

 

Tenter de comprendre la carte du monde de l’autre, en mettant la sienne de côté, est à la base d’une communication harmonieuse et sincère. Quand on croit que l’autre personne a la même carte que nous, on s’attend à ce qu’elle comprenne exactement ce qu’on veut dire, qu’elle agisse comme on le veut, qu’elle réfléchisse comme nous. Or les cartes du monde sont différentes de la nôtre. C’est merveilleux, non?

 

Les situations de malentendu ou d’incompréhension sont de bonnes occasions pour se poser des questions du type :

 

Quelle est ma carte dans cette situation?

Et quelle est (ou pourrait) être la carte de l’autre?

Quelle est SA réalité?

Et la meilleure façon de le savoir est de poser la question directement à la personne.

 

Avant d’interpréter potentiellement de travers ce que l’autre veut dire, mettez votre carte de côté, soyez tel une page blanche et demandez : « Qu’est-ce que tu veux dire par (…) »

 

Soyez curieux! Entraînez-vous à questionner la carte de l’autre, à distinguer ce qui vous appartient et ce qui appartient à l’autre.

 

En résumé, Vous seul créez votre propre monde (votre carte), qui vous guide au quotidien dans vos pensées, vos émotions et vos actions et il est possible de changer votre manière de créer votre propre monde, lorsque votre stratégie actuelle est inefficace et mène à la souffrance.

En changeant votre propre réalité, vous constaterez que le monde extérieur, dans lequel vous vivez semblera changez aussi.

 

Soyez flexible, ouvert d'esprit et observez si vos conceptions des choses vous rendent la vie meilleure ou plus difficile.

 

Et si vos propres perceptions ne vous aident pas, apprenez à voir les choses sous un autre angle.

 

La question à vous poser est : "Quelle carte du monde utilisez - vous ?" et n'est il pas le moment de faire des mises a jour ?